RAKOTO FRAH

Philibert Rabazoza connu sous le nom de Rakoto Frah est l'un des artistes les plus connus et qui a fait la fierté des malgaches depuis des années. Il est reconnu  surtout par sa flûte qui a résonné à travers le monde.

Rakoto Frah est né en 1923 à Nakandady, dans la banlieu d'Antananarivo. Son père est de Fianrantsoa tandis que sa mère venait d'Antananarivo.

Rakoto Frah a choisi la flûte car c'était un instrument très populaire à Fianarantsoa et sa première flûte était à 3 trous.
Rakoto Frah a commencé à jouer de la flûte à l'âge de 7 ans, et à 10 ans, il est devenu responsable d'un groupe traditionnel. C'est à 11 ans qu'il commeçait  à être connu à travers les grande fêtes qu'organisaient les français à l'époque de la colonisation sur le stade de Mahamasina.

A l'arrivé du Général De Guaulle, Rakoto Frah a été choisi parmis les musiciens qui l'accompagnaient dans les rues d'Antananarivo jusqu'au palais du chef administrateur, le lieu où il se faisait enfin connaître.


A part la flûte, Rakoto Frah était aussi boulanger et ferrailleur car il était orphelin trop tôt et devait subvenir à ses propres besoins.
Rakoto Frah avec sa flûte annimait surtout les cérémonies traditionnelles; durant les "famadihana" (retournement des morts), les circoncisions , les mariages et les fiançailles ainsi que durant la recolte du riz qui était pour les anciens une fête très importante.

Rakoto Frah a quitté Madagascar en 1967 pour se rendre au Festival International d'Alger. Il faisait partie d'une séléction nationale composé de dix-huit musiciens qui représentaient les dix-huit éthnies de Madagascar. Durant le festival, il y avait  eu quatre-vingt quize participants et c'est Madagascar qui a gagné la médaille d'or. Il a ensuite joué au Japon, en  Angleterre, en Amérique, en  Inde, en Allemagne, en Chine, en Norvège, en Finlande, en Australie et surtout en France.
Depuis Rakoto Frah est devenu le professionnel de la flûte et il en a fabriqué lui même avec des PVC et des tringles de rideau.



Après une éclipse durant la présidence de Didier Ratsiraka (1975- 1993), il est revenu en 1990, au sein du groupe Feo Gasy avec lequel il enregistre l'album Tsofy Rano (1996). Il est aussi entendu dans les disques Flute Master of Madagascar en 1998, Souffles de vie avec Solo Razafiondrakoto en 1998





Malgré sa disparition, il tenait une rôle importante dans l'art et la culture malgache, et il fait toujours la fiérté de tous les malgaches.

Commentaires (1)

1. sdfsdf (site web) 11/06/2010

good

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×